Bonjour!

Comme promis, je viens vous parler de mon nouveau semainier, le semainier 2014.

Je l’ai commencé dès que j’ai fini celui de 2013, en mai.

Oui oui vous avez bien lu…

Je commence souvent mes semainiers très en retard, mais ça ne me stresse ni ne me frustre du tout!

Et c’est ça le secret: se dire que tant que tout est dans la boîte, on y viendra quand on pourra…

Je sais que j’irai au bout, alors je le prends comme ça vient…

Le tout, c’est d’avoir une organisation sans faille…

Pour moi, tout commence avec les photos: Je décharge les photos de mon appareil très très souvent, c’est un boulot quasi quotidien avec toutes les photos que je prends (il y a aussi beaucoup de photos pour les fiches techniques etc).

Elles vont toutes dans un fichier qui s’appelle « à trier »…

Image hébergée par servimg.com

Elles ne sortent pas de là tant que je ne les ai pas triées et nommées par date. Elles vont ensuite dans leur fichier: celles pour les fiches techniques et les projets dans les fichiers correspondants:

Image hébergée par servimg.com

Et toutes les images familiales dans un fichier chronologique, par année:
Image hébergée par servimg.com

Pour chaque année, il y a 12 sous-fichiers (par mois):

Image hébergée par servimg.com

Et pour chaque mois, un fichier « web » (les photos diminuées pour être publiées sur le blog ou envoyées par mail), et s’il y a eu un week end ou un évènement particulier qui contient beaucoup de photo, je crée un sous-fichier spécial (dans l’exemple suivant, « Girardière » correspond au nom du gîte dans lequel j’ai passé tout un week end avec mes copines du forum Instants de Scrap, toutes les photos du week end y sont regroupées):

Image hébergée par servimg.com

Bien… les photos sont triées, rangées…

Mais pour mon semainier, ça ne suffit pas… Alors sur mon bureau, j’ai un petit calepin, toujours sous la main, à disposition.

Une page par semaine: sur lequel j’inscris au fur et à mesure ce que je veux inclure dans le semainier:

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Comme ça, quand je mets en page une semaine, je suis sûre de ne rien oublier!

Pour imprimer les photos: j’ai souvent du retard, donc en général j’imprime deux ou trois mois d’un coup…

Par exemple je veux mes photos pour mai: je crée un sous-fichier dans « mai » qui s’appelle « semainier », j’y copie les photos qui seront dans mon semainier. Puis quand je passe à juin, je déplace mon sous-fichier « semainier » dans juin et j’y copie également les photos de juin que je veux dans mon semainier, et ainsi de suite.

Attention:

il est important de copier les photos et pas de les déplacer pour ne pas les perdre:  une fois que mon fichier « semainier » est imprimé, je peux le supprimer ou le vider avant la prochaine impression.

Je trie celles que je veux en grand format (10/15 cm) et celles en plus petit (la moitié d’un 10/15 en général), puis j’imprime.

Pour scraper tout ça:

Je regarde combien j’ai de photos pour ma semaine… sur combien de pages ça tiendra: une, deux, voire 3 les grosses semaines. Et pour mettre en page, j’utilise beaucoup mes chutes de papier (c’est magique d’ailleurs pour vider ses chutes).

Pour que mon album soit harmonieux, mon fond est toujours le même (craft pour 2013, et pour 2014, j’ai choisi noir et gris). Et pour coordonner, je travaille par double page: les pages qui seront voisines sont travaillées avec les mêmes collections de papier, ou les mêmes couleurs, mais je ne m’interdis pas de varier les plaisirs et de jouer avec plein de couleurs différentes.

Je ne me prends pas la tête avec la mise en page, ça doit rester super simple pour ne pas que ça prenne trop de temps. Maxi 1h à 2h par semaine selon le nombre de pages concernées.

Si vous y passez trop de temps, vous n’aurez jamais le courage de vous y mettre, même pour 15 ou 20 mn entre deux activités…

La mise en page de votre semainier n’est pas la même que pour une page de scrap classique, il faut rester « plat », sans relief pour ne pas abîmer les pochettes et faire trop de volume une fois l’album terminé.

Pour les non-initiées, c’est souvent ce qui déstabilise le plus au début, et on peut avoir du mal à démarrer, à trouver sa méthode: mais ça vaut vraiment le coup de persévérer, de tenter des choses jusqu’à trouver sa meilleure façon de travailler.

Au fur et à mesure que mes semaines sont faites, je déchire la page qui correspond sur le petit calepin… et ainsi de suite.

Quand je ne travaille pas dessus, mon semainier reste néanmoins à disposition, pas loin, et les choses que j’utilise le plus pour le décorer (mon tampon semaine, le bristol blanc pour mes bandes de journaling, des feuilles de fond d’avance, mes étiquettes) sont dans une boîte qui reste à côté, pour tout avoir sous la main dès que j’ai envie de m’y mettre ou que j’ai une demi-heure devant moi.

Vous voulez maintenant voir les images du semainier 2014??

Alors le gros challenge pour moi, c’est que j’ai décidé de lâchement abandonner mon sempiternel fond craft… pour du gris et du noir!!

J’ai eu beaucoup BEAUCOUP de mal à démarrer… j’avais un peu de mal à m’y faire… et puis une fois la machine lancée, c’était parti!

2014 sera aussi dans un classeur simple:

 Image hébergée par servimg.com

Mais cette année, j’ai choisi des pochettes « We’re Memory Keepers », pour jouer avec les formats:

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Image hébergée par servimg.com

Et voilà, vous connaissez tous mes secrets de semainier!! Alors, vous vous lancez?

A bientôt!!